Hebergeur d'image La Marlière à Courcelles-les-Lens
Le forum de l'éco quartier de la Marlière à Courcelles-les-Lens (62). On discute de l'avancée du projet, des travaux et de tout ce qui a un rapport avec la vie du quartier de la Marlière.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Centre d'accueil de la petite enfance
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Marlière à Courcelles-les-Lens Index du Forum -> Le rez-de-chaussée -> Le projet
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Webmaster


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2011
Messages: 1 241
Localisation: Courcelles les Lens

MessagePosté le: Jeu 5 Nov - 21:35 (2015)    Sujet du message: Centre d'accueil de la petite enfance Répondre en citant

ci joint un article de la voix du nord concernant le centre d'acceuil


Courcelles-les-Lens : Multi-accueil, une copie revue et corrigée à la baisse, mais avec réalisme Il fut un temps, on parlait d’une structure de 80 berceaux. « Impensable » en termes de fonctionnement pour la municipalité qui a négocié un nouveau projet avec les financeurs. Finalement, c’est un équipement pouvant accueillir, entre autres, 20 berceaux qui devrait ouvrir ses portes en début d’année prochaine.


C’est un héritage de l’ère Vendeville que l’actuel maire Jean-François Graf doit aujourd’hui gérer, mais surtout, une sacrée épine dans son pied. « Car avec l’argent que l’on va mettre là-dedans, on aurait pu faire d’autres choses pour la commune ». Mais voilà, le bâtiment est presque terminé (la réception est prévue fin novembre), et cette magnifique coquille vide n’attend plus qu’un projet pour prendre vie.
Un projet largement revu à la baisse. « Vous vous souvenez à l’origine, on parlait d’une crèche avec 80 berceaux. Et puis le dernier chiffre en date donné par la CAF, c’était 50 berceaux. Mais vous savez combien coûte un berceau en termes de fonctionnement par an : 10 000 € ».
+ 37 % d’impôts locaux ?

Et Jean-François Graf ne se voit pas mais alors pas du tout sortir 500 000 € chaque année pour une structure comme celle-là. « Si je disais oui pour 50 places, je devrais augmenter les impôts locaux de plus de 35 %. Et ça n’allait pas profiter qu’aux enfants courcellois… », estime-t-il. Le problème, c’est que sur les plus de 2,6 millions qu’a coûté le bâtiment, la Ville pouvait compter sur les subventions de l’État (520 000 €), de la Région (407 000 €) mais aussi de la CAF. Or, cette dernière a promis de verser 460 000 € à la commune si et seulement si 50 places étaient créées. « Mais c’était hors de question que l’on maintienne ce projet dans cet état-là. Alors on a tenté de trouver un compromis avec la CAF ». Et le compromis a été trouvé : « on s’est mis d’accord sur un agrément de 20 berceaux pour l’instant. Ça va nous coûter 200 000 € environ de fonctionnement, ce qui devrait nous pousser à augmenter les impôts de 17 % mais on va plutôt grignoter de notre côté, faire des économies, pour faire marcher la structure. »
ACM, PMI et RAM…

La crèche étant réduite, des réaménagements intérieurs sont nécessaires, les avenants ont donc été votés lors du dernier conseil municipal. Car la crèche devra désormais cohabiter avec l’ACM, l’accueil collectif des mineurs (équivalent des centres de loisirs) pour les moins de 6 ans. La PMI et un RAM y trouveront aussi leur place. « Et on a réussi à négocier avec la CAF pour que leur subvention passe de 460 000 à 684 000 € en prouvant que l’on avait la volonté d’ouvrir la structure mais que le contexte prévu initialement n’était pas bon ». Et le maire ne s’en cache pas, « sinon, on oubliait la crèche, je plaçais mon service jeunesse là-bas, et on en parlait plus. »
Mais les choses semblent bien parties. Dès le début d’année prochaine, la PMI et l’ACM devraient avoir élu domicile là-bas, pour la crèche, ce sera sans doute un peu plus long. D’autant que la mairie réfléchit encore à la possibilité de prendre un prestataire pour une délégation de service public. « Ça nous coûtera grosso modo la même chose en termes de fonctionnement (une dernière étude l’a chiffré à 120 000 €) mais au moins, on n’a pas les soucis en termes de responsabilités. Mais aucune décision n’est encore prise à ce sujet. » Et si un « généreux donateur » se présente, le nombre de berceaux pourrait alors augmenter. Qui sait ?
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Nov - 21:35 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Webmaster


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2011
Messages: 1 241
Localisation: Courcelles les Lens

MessagePosté le: Dim 4 Sep - 16:05 (2016)    Sujet du message: Centre d'accueil de la petite enfance Répondre en citant

Courcelles-les-Lens:
le centre multi-accueil ouvre ses portes aux jeunes enfants ce lundi


PUBLIÉ LE 04/09/2016
PAR ISABELLE CONYNCK


Dans les esprits depuis des années, en construction depuis 2014, le bâtiment de haute qualité environnementale a peu à peu pris forme sur le site de l’ancienne piscine. Au cœur d’un espace paysager, l’équipement situé avenue Clovis-Envent accueille ce lundi ses premiers enfants.



 
 
Amandine, Julie, Marie et Maud ont le sourire plaqué au visage. Elles ne sont pas peu fières de leur nouvel outil de travail, une structure d’accueil collectif flambant neuf disposée à accueillir des enfants de moins de 3 ans. 
 
Ce centre multi-accueil répond à un véritable besoin car « en matière de garde de jeunes enfants, aucun établissement de ce type n’existait sur la commune depuis 2009. L’idée est aussi de permettre aux parents de faire face à leurs contraintes professionnelles », souligne le maire, Jean-François Graf.La structure ouvre ses portes pour dix petits courcellois, avec une priorité aux moins de trois ans non scolarisés. Une montée en puissance est prévue pour atteindre une capacité maximale de 20 enfants. « Nous démarrons par l’adaptation de l’enfant avec son référent et son nouvel environnement », explique Maud Josso, la directrice, « pour que la séparation se fasse en douceur, les parents restent un temps avec leur bébé et nous le confient seul un peu plus longtemps chaque jour ». 
 
SOCIALISATION ET BIEN-ÊTRE 
 
Tout est prévu pour que le petit bout se sente bien, que cette première expérience de socialisation soit douce. Le mobilier de couleur vert anis, mandarine, framboise ou azur agrémente les deux dortoirs (un pour les tout-petits, le second pour les plus grands), les toilettes, la pièce de vie, la pièce pour les repas et goûters, sans oublier le lieu de change avec ses commodités. 
 
 
 
Chaque petit aura son casier pour ses effets personnels. L’accueil des enfants présentant un handicap est aussi prévu avec une structure aux normes d’accessibilité, des soins spécifiques compatibles avec la formation des employés (animatrices petite-enfance, auxiliaire puéricultrice et éducatrice). 
 
Règle d’or 
 
Deux à quatre professionnels seront présents pour assurer l’encadrement sur toute l’amplitude d’ouverture (1 pour 5 enfants non marchants, 1 pour 8 marchants). Ils proposeront aux plus jeunes (de 10 semaines à 15 mois) des jeux d’exploration motrice et d’éveil sensoriel avec parc, tapis, mobiles ; aux plus grands (de 16 mois à 3 ans) des activités manuelles, de la motricité et des jeux. Des temps de regroupement sont aussi prévus avec chants, lectures et marionnettes pour favoriser la socialisation. Enfin, des projets avec les associations locales ou structures municipales (bibliothèque, service culturel, etc.) et l’Ehpad (projet intergénérationnel) seront mis en place pour une ouverture au monde.La règle d’or du personnel ? « Le bien-être des petits et grands que l’on va héberger selon leurs besoins, habitudes et croyances pour favoriser leur éveil au quotidien », s’enthousiasme Maud. 
 
L’enfant et sa famille au cœur du projet 
 
C’est un pôle petite enfance complet qui vient de se mettre en place avec, en partenaire privilégié la Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF). Aux côtés du centre multi-accueil, ce sont d’autres structures en faveur de l’enfant et de sa famille qui ont ouvert leurs portes.L’accueil collectif de mineurs de 80 places a accueilli ses premiers enfants de 3 à 6 ans durant les vacances et continuera de le faire les mercredis et pendant les vacances scolaires. Un service de consultations de protection maternelle et infantile, pour le suivi médical des enfants de la naissance à leurs six ans, accueillera les familles. Un relais d’assistantes maternelles devrait enfin ouvrir ses portes en 2017 : il informera les parents sur les modes de garde à leur disposition, sur les aides financières, etc.« C’est une offre complète primordiale pour répondre aux attentes des jeunes familles », souligne Jean-François Graf. De plus, avec les autres structures toutes proches, « c’est un souhait de prévention précoce des jeunes enfants en matière de santé et de développement », affirme Maud Josso. 
 
l'article sur la voix du nord ici 
 
  
Revenir en haut
MSN
Webmaster


Hors ligne

Inscrit le: 26 Jan 2011
Messages: 1 241
Localisation: Courcelles les Lens

MessagePosté le: Mar 14 Mar - 19:41 (2017)    Sujet du message: Centre d'accueil de la petite enfance Répondre en citant

«La Maison dans les arbres», un nid douillet pour les enfants
« La Maison dans les arbres », c’est le nom du centre de petite enfance courcellois inauguré vendredi regroupant plusieurs espaces dédiés à tous les âges de l’enfance, mais aussi aux parents et aux assistantes maternelles. Réalisé en grande partie en bois, économe en énergie, ce lieu chaleureux et confortable fait l’unanimité.

Un projet au long cours.- Le parcours de ce centre petite enfance, construit à l’emplacement de l’ancienne piscine municipale, a longtemps ressemblé à celui du combattant mais en le découvrant, on se dit finalement que ça valait le coup d’attendre.En 2014, la nouvelle majorité n’était pas forcément dans les meilleures dispositions vis-à-vis de ce projet avant de constater «  le potentiel énorme pour la commune mais on ne devinait pas qu’il serait aussi atypique et visité  », souligne le maire, Bernard Cardon qui a eu une pensée pour feu Ernest Vendeville, son prédécesseur et père de ce projet.

La copie a pourtant été revue et corrigée «  non sans peine  » : la capacité d’accueil de la crèche, ouverte depuis le 5 septembre et prévue initialement pour 50 lits, a été réduite.
De 15 lits avant l’été, elle passera à 20 avant la fin de l’année. «  Elle se remplit doucement, il n’y a pas de demandes excessives  », remarque Bernard Cardon. Toutefois, la démographie galope : «  À Courcelles-les-Lens, il y a 120 à 130 naissances par an. Avec la Marlière, officieusement, nous sommes plus de 8 000 habitants.  »

Plusieurs services.- Outre un multi-accueil (crèche + halte-garderie), le centre compte un service de la protection maternelle et infantile (PMI) et un accueil collectif de mineurs (ACM). «  80 enfants peuvent être accueillis  » le mercredi et lors des vacances scolaires.
Ouvertures prochaines.- Un relais d’assistantes maternelles (RAM) va ouvrir prochainement, une pépinière d’informations pour ces professionnelles de la petite enfance.
Bientôt, une sage-femme ainsi que des agents de la CAF tiendront également des permanences.

Coût.- 1,9 M €, cofinancé par la CAF (624 000 €), la Région (400 000 euros au titre de soutien à la filière bois), le conseil départemental.

Réaction.- Audrey Drelon, assistante maternelle depuis 2015, est très agréablement surprise par les lieux. « C’est accueillant, coloré, il était temps, ça manquait dans la commune.  » Elle reviendra une fois le relais d’assistantes maternelles ouvert. «  Ça permettra de plus encadrer la profession. J’attends de découvrir des activités qu’on pourrait mettre en place, c’est aussi un moyen de socialisation des enfants pour que ce soit plus facile à l’école ensuite. » Le RAM «  répondra aux questions des parents, on les aidera à rédiger leur contrat  », complète Maud Josso, directrice du multi-accueil.

Composé de bois de la région

Peu de structures dédiées à l’enfance peuvent rivaliser avec celle de Courcelles, tant sa conception est originale et séduisante. Le bois y est omniprésent : du bardage extérieur aux revêtements intérieurs. Des essences régionales ont été utilisées, grâce au fonds de soutien à la filière bois de la Région : 15 m3 de chêne, 10 m3 de hêtre et surtout 180 m3 de peuplier. «  C’est le plus gros bâtiment en Europe en bois de peuplier  », rappelle l’architecte lillois Laurent Baillet.

HQE
Le centre, d’une surface de 1 076 m2 possède une haute qualité environnementale : orienté plein sud, ses larges baies vitrées laissent généreusement entrer la lumière. L’isolation est assurée par de la fibre et de la laine de bois. Les besoins en énergie sont couverts par les panneaux solaires installés côté sud. «  On solarise au maximum  », confirme-t-il.

Les espaces sont vastes à l’image du forum où se tient l’accueil des mineurs. La qualité de l’air est assurée par l’emploi de peintures minérales « zéro COV », les bois n’ont fait l’objet d’aucun traitement. Reposant pour le regard, le centre l’est également pour l’ouïe.
Les lames de bois et les panneaux en toile de jute dans le forum ont été disposés de façon à piéger les sons.
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:38 (2017)    Sujet du message: Centre d'accueil de la petite enfance

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Marlière à Courcelles-les-Lens Index du Forum -> Le rez-de-chaussée -> Le projet
Aller à la page: <  1, 2
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Les partenaires et les sites internet utiles les bons plans, reductions, et autre liens interessant

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Theme ACID v. 2.0.18 par HEDONISM